Les modèles
Donkervoort D8 210


Production : en cours
Tarif de base de l’époque : 80.000 €
Moteur : Audi 4 cylindres 20 soupapes 1.8 Turbo
Cylindrée : 1.781 cm3
Alésage x course : 81x86,4 mm
Taux de compression : 9,5 à 1
Puissance : 210 cv à 6.000 tr/min
Couple : 320 Nm à 4.000 tr/min
Alimentation : Injection gestion Bosch Motronic + turbo KKK et intercooler
Vitesse maxi : 237 km/h
0 à 100 km/h : 4,00s
400 m d.a. : 13,0s
Poids : 630 kg

La Donkervoort D8, qui succède à la S8AT en 1993, est d’abord équipée du Ford Zetec 1.8 ou 2.0 de 140 à 180 cv ou du 2.0 Cosworth de 220 à 280 cv. En 1999, Ford rompt le contrat d’approvisionnement en moteur et Joop Donkervoort se tourne alors vers le groupe VAG et le 1.8 T 20V qui équipe les Audi S3. En 2003, la D8 actuelle apparaît, avec des évolutions : passage au 1.8 T 20V « E-Gas » d’Audi, nouveau châssis encore plus rigide découpé au laser, adoption en série du « Wide-Track » (en option avant) et « restyling » de différents éléments (clignotants avant, dessin du nez, des sièges…). La Donkervoort reste une Seven que certains qualifient d’embourgeoisée mais qui est en vérité une véritable GT à la finition exemplaire, plus « cossue » et plus confortable qu’une Caterham par exemple. Les solutions technologiques adoptées (suspensions arrières indépendantes, suspensions avant à réglage hydraulique, carbone un peu partout, moteur Audi, etc.), la rende aussi bien plus cher.

Image