Ma petite histoire, ma R300 duratec...

Tout ce qui concerne les Seven et qui n'a pas sa place ailleurs
Avatar de l’utilisateur
Scuttle
 
Messages: 2772
Seven: R300 Duratec
Localisation: Sceaux (92)

Ma petite histoire, ma R300 duratec...

Messagepar Scuttle le 25 mars 2011, 16:43

Et bien ca y est, c’est fait…je viens de recevoir la carte grise de ma Caterham il y a quelques semaines. Bon ok, je vous l’avoue c’était facile, le suspens n’était pas à son comble, j’avais un CoC !!!
Et oui, vous m’avez pour la plupart d’entre vous bien dissuadé de partir en RTI et je crois que je vous en remercie (Xflow, Nico94, …)

J’ai pris beaucoup de plaisir à lire (et parfois à relire) les récits de quelques uns d’entre vous partis acheter leur voiture en Angleterre. La moindre des choses est donc de vous rendre la pareille en vous racontant mon achat, même s’il n’a vraiment rien d’exceptionnel…

Ca commence tout d’abord par de longues soirées à caresser la molette de la souris sur des sites comme mobile.de ou autoscout24.eu
En quelques jours on se surprend à connaître par cœur toutes les cat à vendre en Europe, kilométrages, prix, couleur, options…Tout ! D’ailleurs c’est très curieux, je constate que je continue à écumer ces sites alors que je ne plus en mode « recherche »…
Après plusieurs semaines, toujours rien. On se met à pester, en se disant qu’il n’y a rien à vendre, c’est toujours les mêmes voitures qui ressortent, que le turn over est proche de zéro. Alors on attend, on attend on attend et pourtant… toujours rien…
Une idée de génie me vient alors à l’esprit : je change mes critères : et pourquoi pas un 1800 VVC ? ou un Sigma Oreca 150cv ? Ou meme…une Westfield ? Et là je repars pour plusieurs jours de « carressage » de molette, sur les mêmes sites, mais en regardant des annonces quelques peu différentes. On reprend vite espoir et puis…toujours rien !
3 lettres magiques vont allors réveiller mon appétit : RTI
Je me renseigne sur les prix en Angleterre, et là, pareil, après plusieurs jours, le serveur de Piston Heads est stocké dans mon cerveau !!! Certes avec un peu plus de mal car la dynamique de la Caterham d’occasion est autre chose la bas que de ce coté ci de la manche ! Il y a beaucoup beaucoup d’annonces. Normal me direz vous. Mais il est vrai que c’est séduisant de trouver des CSR200 à 26000 livres, des R300 VVC à 20000 etc…
Alors là commence un ratissage complet de la rubrique homolo de sevener et quelques autres sites. Puis je me convainc assez vite de me lancer dans une RTI, deux « atouts » en poche : j’ai une solution de backup en cas d’échec et j’ai un bon copain à l’UTAC ! je me concentre sur deux modèles : CSR200 et R300 Rover. Après de nombreux échanges par mail avec les proprio, après décodage des numéros de châssis etc…3 modèles me conviennent et entrent dans mon budget. J’amorce alors un approfondissement sérieux des 5 tests à passer et me rend compte assez vite grâce à certains d’entre vous (même si ça n’a pas été facile n’est ce pas ?!) que passer une RTI avec une voiture relativement récente est très compliqué compte tenu des écarts techniques entre un véhicule UK et le meme en définition export (ECU ouvert, normes dépoll, admission, etc…). Rien d’infaisable certainement (cf R500 d’Yvan) mais trop gourmant en temps pour moi, sans parler des compétences et équipements nécessaires…
Les 3 lettres magiques deviennent rapidement 3 lettres à oublier…
Retour à la case départ…Retour de l’index sur la molette…
J’attend, j’attend, et puis je tombe sur une annonce d’une R300 (Rover) sur LBC. J’appelle le jour même, je prend rendez vous et je pars en train quelques jours plus tard pour la voir. On la regarde, on l’essaye, j’adore et pourtant…je laisserai tomber quelques jours plus tard pour des raisons qui ne regardent que moi.
J’attend, j’attend encore, je tri désormais les annonces par date d’insertion, ca va plus vite…
Je trouve pas mal de Roadsport Duratec 175 en Allemagne et Italie, la plupart du temps sans COC. Une CSR200 aussi, qui d’ailleurs est toujours à vendre sur autoscout je crois. Magnifique, « pas chère » (41k€) mais pas factory build pour ceux qui sont intéressés…
Je me dis que mon budget est insuffisant d’environ 8000 euros. Je passe un peu de temps à voir comment y remédier…je trouve une solution en m’endettant 2 ans de plus ! facile non ?
J’attend encore…puis je tombe sur une annonce, discrète, sans photos, descriptif très court en allemand. Je ne parle pas un mot d’allemand. Vite, Google traductions, et en quelques secondes mes yeux commencent à briller : Superlight R300 Duractec, 2010, Première main, 3500km, Powder white, bacquets Carbone Mog, etc…
Je prend mon téléphone, j’appelle sans attendre : bip…bip…bip…on décroche…Hallo ? Hi, i don’t speak german…Do you speak english or..french ?(j’avais bon espoir, le gars habite à 100km de la frontière). Pas de français, tant pis, en anglais ça le fait. On discute, je lui demande avant toute chose le numéro de châssis et la présence ou non d’un COC…
RĂ©ponse :
SDKLDFLD301…
Je me dis : oh put… ca sent bon ca !
COC ? yes i have a coc from CC UK !
OK thank you. Please send me a couple of pictures of the car…
Je reçois les photos dans l’après midi. Convaincu, je le rappelle dans la soirée pour lui dire que je suis intéressé. Je lui propose de retirer l’annonce. Il ne me dis pas non ! Le prix d’achat est correct. Sans être l’affaire du siècle, c’est une bonne affaire. Je me dis surtout qu’il n’y en a pas à vendre actuellement, qu’il y a 6 mois d’attente pour une neuve et que c’est de toutes façons, à iso équipement avec celles-ci, un peu cher pour moi (le même modèle en neuf est à environ 50k€).
Ironie de l’histoire, avant qu’il ne retire l’annonce, il a reçu la visite express d’un acheteur que je connaissais puisqu’il s’agissait du vendeur de la voiture que finalement je n’ai pas achetée… !
Et lui ne l’a pas achetée puisqu’il fallait d’abord qu’il vende la sienne…qu’il n’a pas vendue puisque je ne l’ai pas achetée. Ah bon ? Vous n’avez pas tout compris ?

J’échange encore une bonne douzaine de mails avec le vendeur, et surtout je commence à m’organiser pour le voyage.
Une chose est certaine dans mon esprit : je ne veux pas faire 2 A/R : un pour la voir, un autre pour l’acheter. Essentiellement pour des questions de temps. Mais je suis relativement confiant et je veux partir « gagnant ». Je mets donc sur pied un plan qui consiste à aller voir la voiture puis faire les papiers si tout colle, avec la possibilité de rentrer en France « à pied » si rien ne colle.
Ce plan est un peu ambitieux car il y a un paiement à faire et même au 21 siècle ces choses là sont compliquées :
Dans l’idéal, le top serait de faire un virement une fois la voiture vue et le prix négocié. Mais à partir du top, il faut 48h00 pour créditer le compte du vendeur, et je n’envisage pas de passer 2 nuits en Foret Noire même si la région est sympathique.
J’écarte l’option Cash, vous connaissez à peu près le prix d’une R300 Duratec avec 3500km au compteur…
Reste l’option cheque de banque, bien connue en France, beaucoup moins la bas…
Néanmoins je choisis de creuser cette solution, en demandant premièrement au vendeur si sa banque accepte les cheques. Le problème est le même que pour les virements : une fois le cheque encaissé, l’argent n’est crédité que 48h00 après, au mieux.
La solution que j’ai trouvée est de faire un rendez vous téléphonique entre nos 2 banques, un jour ouvrable, pour que la mienne puisse confirmer la validité du chéque etc…Je me suis également armé d’une attestation complémentaire rédigée en allemand, d’une attestation de débit, et quelques autres documents pouvant rassurer la partie adverse. Dans ces histoires là, malheureusement il y en a toujours un qui doit assumer le petit risque de fraude, et en l’occurrence je me suis débrouillé pour que ce soit lui…J’ai néanmoins fait de mon coté pour qu’il sente que j’étais un acheteur sérieux.
Je décide finalement de partir de Paris avec un ami, en voiture, qui profite du voyage pour déposer sa Porsche dans l’est de la France pour quelques menus travaux chez un préparateur qu’il connaît bien.
Quelques détails restent à régler. On est en février, la voiture à bien un pare-brise, mais pas d’essuie glace, pas de portes, pas de rétros lat, pas de chauffage et pas de capote. Ce qui m’angoisse un peu, c’est la pluie. Le froid on peut le combattre, mais les gouttes d’eau sans essuies glaces, pas facile. Tant pis, je ferai sans ! Je trouve in extremis un jeu de portières et une capote grâce à Joel, membre Sevener ! Merci à lui, même s’il ne m’a pas donné toutes les charnières de portes ! ;o)

Jour J :
DĂ©part Ă  04h00 du matin.
Météo : froid et sec, pas de pluie au programme.
IMG_2593.jpg
Dans le coffre : hood, portes, bonnet, gants etc…. Rappelez vous, je pars « gagnant », avec bien pour objectif de rentrer en Cat le soir même !
Après un trajet sans encombres et quelques détours dans l’est, on arrive en Allemagne avec 20 minutes de retard. Puis encore 15 supplémentaires car on a du mal à trouver le lieu de rendez vous…Il est environ 12h00.
Nous y sommes, mon vendeur est là, chaleureuse poignée de main. Direction son garage sans attendre ! la pression monte, et pourtant je sais exactement à quoi m’attendre, j’ai tellement scruté les quelques photos que j’ai l’impression de connaître le véhicule sous toutes ses coutures.
Il sort les clés du garage de sa poche, la mets dans la serrure de la porte…et hop…ouverture !
IMG_2599.jpg
La voiture est magnifique. Comme neuve, à part les traditionnels éclats sur les ailes AR (en blanc ca se voit tout de suite). On fait le tour, on discute, on refait le tour etc…
On part l’essayer. Je demande au vendeur de prendre le volant. Il fait un froid de canard. Sans les portes, le vent claque ma joue droite, (et l’échappement Sport… mon oreille droite) !
Au niveau sonore, tout va bien, sauf un bruit de « grenaillage » dans la transmission, dès qu’il lâche l’accélérateur, qui me semble démesuré. On continue à discuter en roulant, mais pas évident : son anglais « allemand », mon anglais « français », le froid le bruit…mais on se régale !
Retour au garage. Je lui confirme que je prend le véhicule, mais que je souhaite revoir le prix. J’arrive à lui arracher 500 euros dans la douleur. Je ne fais pas trop d’efforts non plus, connaissant la valeur du véhicule, son prix est honnête et ma proposition l’est un peu moins…je n’insiste pas.
Il est 13h00. Direction chez lui, à quelques kilomètres du garage.
On fait le point sur les papiers. C’est relativement simple, c’est une première main de 2010, achetée chez Hoffman. Tout est là : carnet, COC, factures, etc…Le tout bien rangé dans un classeur…
On commence la rédaction des papiers, carte grise allemande, contrat en allemand, contrat en français, certificat de cession bla bla.
On en arrive au paiement. J’avais prévu un cheque de banque de 90% du montant et le reste en cash. Je lui montre tout ca. On termine les papiers puis direction sa banque, qui ouvre à 14h00.
Rdv comme prévu, tout se passe bien, le chèque est accepté. L’affaire est faite. Nouvelle poignée de main. Entre temps mon ami repart en France car il a de nouveau rendez vous dans l’apres midi et il en retard.
Retour au garage, il est presque 15h00. On refait un tour de la voiture, il m’explique quelques « tips » (jauge à essence capricieuse, remplissage réservoir, démarrage bouton start en deux fois, etc…)
15h15, dernière poignée de main, je m’équipe et zou, premier objectif : Mulhouse, pour récupérer le collègue.
Il fait relativement bon, il y a un peu de soleil. Ma jauge est à zéro, mais en réalité il me reste une bonne dizaine de litres. Je m’arrête dans une station allemande pour faire le plein, puis j’en profite pour monter les portes.
IMG_2601.jpg
IMG_2606.jpg

17h30 : je suis à Mulhouse. J’attend que le rendez vous « Porsche » se termine.
J’en profite pour manger un petit morceau, on avait pas encore eu le temps ne serait ce que d’y penser !
On part (à 2 dans la Cat donc) de Mulhouse à 18h30, il fait encore un peu jour mais il commence à faire froid. Aucun signe de fatigue en vue pour l’instant…
On s’arrête dans les Vosges vers 21h30, histoire de saluer une « branche familiale », après un crochet par Montbéliard. On boit un coup, on se réchauffe, et on met le cap vers Paris vers 23h30. Pour bien connaître l’A5, il reste environ 3h30 de trajet en roulant tranquille.
On installe la capote avec les moyens du bord. Il fait 1 ou 2 degrés tout au plus. Mais la bonne humeur est toujours présente. Néanmoins, 30 minutes d’autoroute auront suffit pour nous convaincre de nous arrêter dormir quelque part, épuisés ! La fatigue est tombée d’un coup. A tel point que le ronronnement sourd de la R300 était totalement inefficace pour nous maintenir éveillés.
Coup de bol, On voit un hôtel en bordure quelques kilomètres plus loin. On sort. Recoup de bol, il reste une chambre. On la prend.
J’en profite pour nettoyer la voiture avec de l’eau tiède et savonneuse. Je fais de mon mieux, j’insiste beaucoup sur les triangles et j’y passe plusieurs seaux. On n’a pas croisé de sel sur la route mais vue la vulnérabilité de cette voiture face à cette redoutable molécule, je n’hésite pas à y passer plusieurs dizaines de litres d’eau…je ne suis plus à ça près, il est presque 2h du matin !!!

Lendemain, réveil à 09h30, pluie battante, 300 km à faire…
Un peu galère sans essuie glace, mais faisable, on y voit qd meme pas trop mal…
Du coup, je crois que je n’en mettrai pas d’ailleurs…
IMG_2617.jpg
Arrivée à Paris, nettoyage intégral de la voiture, séchage et hop au garage, bâchée comme il faut…

Super journée ! Merci à Guillaume pour l’accompagnement ! Tout s’est déroulé comme prévu, à part du retard accumulé ici et là…
Pour les chercheux, soyez patients, c’est une certitude. Et comme dis un éminent membre de ce forum, le plaisir est autant dans la recherche que dans la jouissance de son véhicule !

L’heure des upgrades « de bon gout » / améliorations / fiabilisations arrive.
Au programme, non exhaustif et non priorisé :

- installation d’un LSD Quaife(et oui il n’y en a pas ! )
- changement des harnais
- carter sous moteur
- diffuseur AR
- Phares carbone + supports cligno carbone (vu le prix, vraiment pas prioritaire !)
- Remplacement de la boite Ă  air par un filtre Ă  air libre + Ă©cope
- Colonne Quick Release de chez Rapfix (works Bell). L’attente va être longue, ca vient du Japon…
- Vidange de tous les fluides
- Fonds de compteur en blanc (quelqu’un a des « tuyaux » pour ça ?)
- Supports 4 feux AR en carbone
- RĂ©tro SPA F1 carbone
- DĂ©co capot / flancs
- Petit lot de modifs esthétiques inter/exter (frein a main alu, sol,…)
- Plaques d’immatriculation avec lettrage façon carbone
- Jauge carburant : tentative de réétalonnage à faire
- Boutons pressions Ă  installer ici et la
- Planche de bord : fixation des stickers de push + déco bouton start (et oui tout fout le camp !)
- Peinture du 7 sur grille avant en gris clair
- Protection pedal box et zone collecteur
- Protection intérieure des ailes AR
- Charnières de portes et visserie.
- Peinture epoxy a faire sur pas mal de pièces
- Passage en roues 13’’
- Upgrade 195ch + 210 ch ? dans quelques années…
- Sûrement pas mal d’autres petites choses non identifiées à ce jour…
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.
Avatar de l’utilisateur
CATADDICT
Sevener bienfaiteur
 
Messages: 23585
Seven: Caterham Super Seven 1600 Sprint
Localisation: PUY DE DOME (63)

Re: Ma petite histoire, ma R300 duratec...

Messagepar CATADDICT le 25 mars 2011, 16:49

Super récit. :bien:
Superbe Cat. :bien: :love:

Tu as eu la pluie pour la ramener, c'est normal. :W
Avatar de l’utilisateur
RIGNOS
Sevener bienfaiteur
 
Messages: 4979
Seven: ex S3 1600k. Now SVR200
Localisation: 92 et 13

Re: Ma petite histoire, ma R300 duratec...

Messagepar RIGNOS le 25 mars 2011, 16:50

:wub: j'en redemande... :bien:
Noneedtobecrazytotameacatwhomiawsbutperhapsthathelps!
Team 200+Whatelse! Just2,3lSimplyCollector! Ohlacousine
La Donk bodybuildée masculine est ultra-facile,la Cat sexy féminine est ultra-physique.Moi Aout 2013
Sans Se7ener J'suis vénere alors j'adhère
Avatar de l’utilisateur
CATPAT
Sevener
 
Messages: 226
Localisation: eaubonne idf

Re: Ma petite histoire, ma R300 duratec...

Messagepar CATPAT le 25 mars 2011, 17:02

:coucou: bonne route avec ta belle :wub:
Avatar de l’utilisateur
resonance 94
 
Messages: 11075
Seven: ex cat, ex west, Pieton, en voiture Simone
Localisation: Santeny (94)

Re: Ma petite histoire, ma R300 duratec...

Messagepar resonance 94 le 25 mars 2011, 17:05

Super recit, comme dit cattadict, le retour sous la pluie fait partie du bizzutage
y a un detail important
j’ai une solution de backup en cas d’échec et j’ai un bon copain à l’UTAC !
:dents:
Mort aux cons
Avatar de l’utilisateur
jineffine
 
Messages: 1662
Seven: A pieds
Localisation: En France, aux alentours de Thionville

Re: Ma petite histoire, ma R300 duratec...

Messagepar jineffine le 25 mars 2011, 17:15

moi j'aime bien lire des trucs comme ça

FĂ©licitation et merci !
JF
Avatar de l’utilisateur
ad-hoc
Sevener
 
Messages: 5728
Seven: Caterham 1400 SS road-sport N°21/30
Localisation: Dans le Volvestre 31

Re: Ma petite histoire, ma R300 duratec...

Messagepar ad-hoc le 25 mars 2011, 17:37

:bravo: :bravo: :bravo: :bravo: :bravo:

Merci pour ce récit....... :bien:
C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure a celle du son, que certains ont l'air brillants avant d'avoir l'air con!!
J'ai pas toujours raison mais rarement tort :)
Avatar de l’utilisateur
Pixies
Sevener
 
Messages: 7071
Seven: Caterham SV R300 Superlight 2004
Localisation: 69

Re: Ma petite histoire, ma R300 duratec...

Messagepar Pixies le 25 mars 2011, 17:45

C'est beau
Beaucoup de plaisir avec cette splendide Cat :bien:
“La possession du pouvoir corrompt inévitablement la raison. ”
Kant s'applique partout...
Avatar de l’utilisateur
JoePat7
Sevener
 
Messages: 5633
Seven: 1800VVC No XPower... Rosso Ferrari (Si... Si... C'est marqué sur le BdC)
Localisation: Rigny 77/Sévérac le Chateau 12/Paimpol 22

Re: Ma petite histoire, ma R300 duratec...

Messagepar JoePat7 le 25 mars 2011, 17:58

Content de te lire et désolé pour les charnières manquantes...
Je me faisais du souci, car j'espérais un coup de fil dés ton retour, mais me voilà rassuré que tout ce soit si bien passé et je vois qu'elle est encore plus belle que tu m'avais dit...
Super, super et au plaisir de rouler ensembles.
Finalement j'ai opté pour la VVC, mais mon épaule est immobilisée et la voiture sur cales au garage...
Encore BRAVO Ă  toi !!!
Dernière modification par JoePat7 le 25 mars 2011, 18:01, modifié 2 fois.
Alias: JoeCatPat Pourquoi? Parceque! T'inquiètes!!!
Une bonne étoile, de bons harnais, un bon arceau et ça le fait... Et maintenant un accoudoir... Et... Quel accoudoir!!!
Avatar de l’utilisateur
Phil93
 
Messages: 6714
Seven: Ex Machine Ă  coudre

Re: Ma petite histoire, ma R300 duratec...

Messagepar Phil93 le 25 mars 2011, 17:58

resonance 94 a écrit :Super recit, comme dit cattadict, le retour sous la pluie fait partie du bizzutage
y a un detail important
j’ai une solution de backup en cas d’échec et j’ai un bon copain à l’UTAC !
:dents:

Copain? :W :coucou:
ICH BIN EIN SEVENER!
Avatar de l’utilisateur
JoePat7
Sevener
 
Messages: 5633
Seven: 1800VVC No XPower... Rosso Ferrari (Si... Si... C'est marqué sur le BdC)
Localisation: Rigny 77/Sévérac le Chateau 12/Paimpol 22

Re: Ma petite histoire, ma R300 duratec...

Messagepar JoePat7 le 25 mars 2011, 18:04

Ca y est, les rapaces ont flairé la proie...
Alias: JoeCatPat Pourquoi? Parceque! T'inquiètes!!!
Une bonne étoile, de bons harnais, un bon arceau et ça le fait... Et maintenant un accoudoir... Et... Quel accoudoir!!!
Avatar de l’utilisateur
Patrack7
Sevener
 
Messages: 20851
Seven: Caterham R300 K Superlight rb's - ex Duranail - ex 1400 K SS
Localisation: Poitiers (86)

Re: Ma petite histoire, ma R300 duratec...

Messagepar Patrack7 le 25 mars 2011, 18:08

Très belle bravo ! :wink:
Image - >>Duranail<< -
"R300 World Record : 73 db inside"
Avatar de l’utilisateur
CATACARBU
Ratatouille
 
Messages: 6500
Seven: caterham1700 ss
Localisation: luxembourgc et région namuroise

Re: Ma petite histoire, ma R300 duratec...

Messagepar CATACARBU le 25 mars 2011, 18:10

Jolie tuture. Par contre sans essuie-glace, va falloir investir dans des bidons de rain-x :coucou:
always look on the bright side of death, just before you draw your terminal breath...
You know, you come from nothing - you're going back to nothing. What have you lost? Nothing!
Avatar de l’utilisateur
jerome_tlse
Sevener
 
Messages: 3427
Seven: Lotus 2.eleven
Localisation: Nice

Re: Ma petite histoire, ma R300 duratec...

Messagepar jerome_tlse le 25 mars 2011, 18:12

j'avoue: je suis JALOUX !

super récit; on s'y croit !!!

:bien:
In Cassoulet We Trust !

Image
Avatar de l’utilisateur
ZAGATO
 
Messages: 2832
Seven: 1.6 K Yellow Stripe 1999 (Vendue); S3 R300 Superlight 2010 (Vendue)
Localisation: Nord de Strasbourg

Re: Ma petite histoire, ma R300 duratec...

Messagepar ZAGATO le 25 mars 2011, 18:18

sauf un bruit de « grenaillage » dans la transmission, dès qu’il lâche l’accélérateur
Tiens, ça me rappelle quelquechose...

Mets des boules quies et quand ça fait le bruit, tu rétrogrades ou tu remets un filet de gaz, c'est la seule solution :pamafote:

Les ponts FORD actuels sont purement et simplement de la .erde
Référent en pont de CAT bruyant et en RDS

Revenir à « Généralités Seven »